COVID-19 Ce qu’il est possible de faire !

Les restrictions sanitaires et la fermeture des Archives départementales ne sont pas synonymes d’arrêt complet de nos activités, loin de là ! Découvrez les études et services que nous continuons à vous proposer en attendant la réouverture des dépôts d’archives.

généalogie histoire jaimemonmetier covid19

Découvrez la brochure présentant nos activités pour la période COVID-19 !

Un chantier de fouilles archéologiques à Saint-Aignan (56) en juin 2020 !

Interview réalisée aux côtés d’Anne-Marie Fourteau (Service Régional de l’Archéologie – Bretagne) pour présenter le futur chantier de fouilles archéologiques sur la motte castrale du Corboulo (Saint-Aignan, Morbihan), qui aura lieu du 15 au 27 juin 2020.

http://www.radiobreizh.bzh/bzh/episode.php?epid=35062&fbclid=IwAR2BCfkSLPjQ0M-WdTGpcmdD3BuepBiBKTGnNLalaq-xCT8itmEshSsiQOQ

Pour les intéressés, fiche d’inscription ci-dessous et disponible sur simple demande par email :

Fiche Inscription campagne 2020

Historien & Architecte

L’alliance de l’historien et de l’architecte, c’est la création d’une synergie au service de notre beau patrimoine !

L’objectif de nos deux métiers est commun : nous valorisons un édifice au cœur d’un paysage local dans le respect de son authenticité et son intégrité.

Le projet des deux chapelles Saint-Jaoua et Saint-Jean-Balanant à Plouvien (Finistère) en est un bel exemple !

 

L’objectif était de retracer l’histoire des lieux le plus précisément possible pour orienter le projet architectural futur en tenant compte de la construction originale et en préservant l’historicité des deux chapelles.

LK-VLeman-Art-1_Citation_1

Il s’agit donc bien de synergie entre observations architecturales menées sur le terrain et investigation approfondie dans les fonds d’archives.

 

Comprendre les évolutions des édifices au cours du temps, analyser les transformations permet de dresser la cartographie historique et architecturale de l’édifice et c’est le travail de l’historien.

Comprendre et s’imprégner de ces données pour présenter un projet architectural authentique, c’est la mission de l’architecte.

 

LK-VLeman-Art-1_Image_1
Chapelle Saint-Jean-Balanant (Plouvien, Finistère)
LK-VLeman-Art-1_Image_2
Chapelle Saint-Jaoua (Plouvien, Finistère)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La recherche documentaire porte sur des actes notariés, des pièces cadastrales ou de la documentation seigneuriale et ecclésiastique. La démarche peut être longue (quelques semaines) mais elle réserve de très belles surprises.

Ainsi notre travail a permis de démontrer deux faits d’importance : la chapelle Saint-Jaoua est très probablement le fruit de plusieurs phases de construction s’étalant entre le courant du XVe et la première moitié du XVIe siècle.

Concernant la chapelle Saint-Jean-Balanant, il semble que cette dépendance de l’ordre de l’Hôpital, ait davantage été un établissement rural destiné à engranger des revenus par les prélèvements seigneuriaux, plutôt qu’un hôpital à proprement parler, comme cela avait été annoncé précédemment par certains historiens et érudits.

C’est ce souci d’exactitude qui renforce le lien entre les deux professions : aller à la source pour retrouver les informations d’origine et s’en inspirer architecturalement.

Ce travail facilite grandement la préservation de l’authenticité de la chapelle et favorise sa remise en valeur.

LK-VLeman-Art-1_Image_3

L’alliance des compétences des historiens et des architectes est essentielle : c’est la mise en valeur d’un édifice historique qui est en jeu !

Abbaye Notre-Dame-de-Joye (Hennebont, Morbihan) : un travail de détective au service du patrimoine !

Dans le cadre d’un projet à l’initiative de la commune d’Hennebont, dans le Morbihan, l’abbaye Notre-Dame-de-Joye a fait l’objet d’un travail de recherche approfondi.

Nous transformant en détective, nous avons mené des recherches considérables pour percer à jour les secrets de l’histoire architecturale de l’abbaye Notre-Dame-de-Joye !

Notre travail a permis de documenter et d’expertiser le cloître et la partie septentrionale de l’ancienne abbaye Notre-Dame-de-Joye, un édifice majeur en termes de structuration territoriale, fondé en 1275 par Blanche de Champagne, épouse du duc de Bretagne.

LK-VLeman-Art-2_Image_1

Comme souvent dans le cadre d’un travail de valorisation et de médiation du patrimoine, la collecte et l’analyse des données nous ont permis d’éliminer certaines incertitudes entourant l’édifice et de le faire renaître dans toute son authenticité.

Pour y parvenir, la masse d’informations qu’il a fallu traiter est considérable ! Un fonds de plusieurs milliers de documents allant du XIIIe au XVIIIe siècle est conservé aux Archives départementales du Morbihan. Ce ne sont pas moins de 69 cartons qu’il a fallu explorer !

Certaines données se sont révélées utiles, d’autres moins, mais toutes sont passionnantes pour l’historien puisqu’elles permettent de cartographier l’édifice, l’enclos monastique et de mieux cerner les périodes historiques concernées, puis de produire une synthèse chronologique et reconstituer l’histoire du monument.

LK-VLeman-Art-2_Image_2

Comme pour une enquête policière, l’historien se transforme alors en détective : il lit, analyse, recherche et complète les informations dont il dispose pour découvrir et comprendre l’origine et les transformations des bâtiments.

Les découvertes faites lors de cette mission nous ont permis de reconstituer très finement l’histoire architecturale de l’abbaye depuis le XVIe siècle. De 1512 à 1735, nous avons pu dater chaque étape de transformations et de reconstruction de l’édifice.

Nous avons aussi retrouvé un cahier des sépultures des pensionnaires et domestiques ouvert en 1777 qui nous donne des orientations sur l’emplacement de sépultures dans le cloître, dans l’église et dans le nord de l’enclos monastique, dont il faudra tenir compte pour les travaux.

LK-VLeman-Art-2_Image_3

En luttant contre les a peu près et les incertitudes, l’historien et l’architecte travaillent pour une même cause : la mise en valeur d’un patrimoine guidée par la vérité historique.

Pour en savoir plus : https://etudes-historiques.com/2018/01/28/labbaye-notre-dame-de-joye-a-hennebont-morbihan-700-ans-dhistoire/

Le métier d’historien libéral : interview pour Radio Bro Gwened

Victorien Leman était l’invité, mardi 31 janvier 2017, de l’émission « A-Du De Pas », magazine de l’actualité en Morbihan, pour présenter le métier d’historien libéral au cours d’une interview de 30 minutes.

Le podcast de l’émission est disponible en suivant ce lien.

radio-bro-gwened
Dans le studio de Radio Bro Gwened, à Pontivy