Chapelle Saint-Laurent de Lannourec, à Goulien (29)

Nous avons été contactés en juin 2021 par le cabinet Devernay Architectes afin de réaliser une recherche documentaire sur la chapelle Saint-Laurent de Lannourec, en Goulien (Finistère), qui devait faire l’objet de travaux de restauration ultérieurs. S’agissant  de ce type d’édifice de culte secondaire, les recherches sont à mener en séries G et V des Archives départementales. Les informations ainsi retrouvées ont été avantageusement complétées par les archives communales de Goulien et le dossier de protection au titre des Monuments Historiques concernant la chapelle, conservé au Service Départemental de l’Architecture et du Patrimoine du Finistère. Ces données bibliographiques et d’archives ont été mises en parallèle d’une analyse monumentale réalisée sur le terrain.

L’objectif de cette démarche était de déterminer les principales phases de l’évolution architecturale du bâtiment et de les circonscrire dans le temps. Les données recueillies permettent également de comprendre l’importance de la chapelle Saint-Laurent de Lannourec dans la construction du territoire à l’échelle de la paroisse puis commune de Goulien.

Car, si aujourd’hui la chapelle de Lannourec se présente comme un édifice de culte secondaire, relativement isolé, comme il en existe de nombreux autres en Bretagne, plusieurs indices documentaires laissent présager qu’il n’en a pas toujours été ainsi et que ce bâtiment a pu, à une période ancienne et malheureusement non renseignée par les textes, faire office d’église conventuelle ou paroissiale. Cette idée est soutenue par la présence d’une maison presbytérale à Lannourec à la  fin du XVIe siècle et incite à émettre l’hypothèse que ce village ait pu être, sans doute dès le milieu du Moyen Âge au moins, un ancien pôle paroissial qui aurait progressivement fusionné avec Goulien. Les textes montrent aussi que le village était plus importants au cours de l’époque moderne (peut-être l’était-il encore plus au Moyen Âge ?) et qu’à la chapelle faisait écho d’anciens bâtiments seigneuriaux aujourd’hui disparus. Tous ces éléments plaident en faveur du rôle structurant du village de Lannourec au Moyen Âge et au début de l’époque moderne.

Aujourd’hui, la chapelle Saint-Laurent de Lannourec est un édifice d’autant plus remarquable qu’elle semble avoir fait l’objet de relativement peu de transformations au cours du temps. Ainsi, après sa (re)construction aux environs du XVe siècle,  le bâtiment ne connaît qu’une transformation majeure, qui est l’adjonction de la sacristie, au nord du chœur, dans le second tiers du XVIIe siècle vraisemblablement. Il ne faut pas exclure l’idée que la construction de la chapelle ait pu prendre plusieurs décennies, en raison notamment du contexte de la Guerre de Cent Ans, qui a pu ralentir les travaux. Ceci pourrait d’ailleurs expliquer pourquoi des caractères architecturaux des XIVe-XVe siècles côtoient des éléments davantage attribuables au début du XVIe siècle. Le reste de son histoire semble relativement paisible et rythmé par des travaux d’entretien réguliers. La documentation du XIXe et du XXe siècle, relativement précise et bien conservée, n’évoque que des travaux d’entretien, ce qui conforte également l’idée d’homogénéité de l’ensemble.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s